Les PEG | Substances toxiques | Santé | Enjeux et recherche | Substances toxiques | Champs d'intervention

Utilisation dans les produits de beauté

Les PEG (polyéthylèneglycols) sont des composés à base de pétrole largement utilisés dans les produits de beauté comme épaississants, solvants, adoucissants, et excipiants d'humidité. Les PEG servent généralement de base pour les crèmes de beauté.

Dangers pour la santé et pour l'environnement

Selon les processus de fabrication, les PEG peuvent contenir du 1,4-dioxane en quantités mesurables.(1) Le Centre International de Recherche sur le Cancer classifie le 1,4-dioxane comme agent cancérogène potentiel(2) et il est aussi persistant(3) (c'est-à-dire qu'il ne se dégrade pas bien et persiste dans l'environnement après avoir été évacué dans les canalisations de douche). Le 1,4-dioxane peut être éliminé des produits de beauté durant leur fabrication par un processus d'extraction sous vide, mais il est presque impossible pour les consommateurs de connaître quels produits contenant des PEG auraient été assujettis à un tel processus.(4) Une étude américaine sur les produits d'hygiène et de beauté autoproclamés « naturels » ou « biologiques » (non certifiés) a révélé que le 1,4-dioxane était présent dans 46 des 100 produits analysés.(5)

Bien que les contaminants cancérigènes soient les produits les plus préoccupant, on observe que les PEG comme tels montrent des signes de génotoxicité(6) et peuvent causer irritation et toxicité générale s'ils sont appliqués sur une peau éraflée.(7) Le groupe d'experts de l'industrie chargés de la sécurité des ingrédients des produits de beauté a conclu que de nombreux composés PEG sont nuisibles s'ils sont appliqués sur une peau abîmée (même si leur évaluation générale a permis leur usage dans les produits de beauté).(8) En outre, les PEG fonctionnent comme « multiplicateur de pénétration », augmentant ainsi la perméabilité de la peau et permettant une plus grande absorption du produit, y compris des ingrédients potentiellement nocifs.(9)

Réglementation

Il n'existe aucune restriction régissant l'usage des PEG dans les cosmétiques au Canada. Le 1,4-dioxane figurent sur la Liste critique des ingrédients dont l'utilisation est restreinte ou interdite dans les cosmétiques élaborée par Santé Canada. Néanmoins, l'interdiction ne s'applique pas quand ces produits chimiques ne sont que des contaminants d'un produit (c.-à-d. des ingrédients non intensionnels). Le 1,4-dioxane a été récemment évalué en vertu du Plan de gestion des produits chimiques du gouvernement, mais Santé Canada et Environnement Canada ont conclu que cette substance ne pouvait être tenue pour « toxique » en vertu de la loi considérant que les niveaux d'exposition ne pouvaient constituer un danger pour la santé humaine. L'évaluation a mené à révéler l'incertitude des études sur l'exposition au 1,4-dioxane « en raison d'informations limitées sur la présence ou les concentrations de cette substance dans les produits de consommation vendus au Canada ».(10)

Autres ingrédients apparentés

Le propylène glycol est un produit chimique connexe qui, tout comme les PEG, sert de multiplicateur de pénétration permettant à la peau d'absorber plus facilement des ingrédients nuisibles. Il peut aussi provoquer des réactions allergiques. Santé Canada a attribué au propylène glycol une « priorité sanitaire modérée » et l'a retenu pour une évaluation future dans le cadre du Plan de gestion des produits chimiques du gouvernement.

D'autres éthoxylates peuvent aussi contenir de l'oxyde d'éthylène et du 1,4-dioxane. Ces ingrédients ont généralement une appellation chimique qui comprend les lettres « éth » (p. ex. : le polyéthylène glycol).

———————-

(1) Black RE, FJ Hurley, et DC Havery, «Occurrence of 1,4-dioxane in cosmetic raw materials and finished cosmetic products», Journal of AOAC INTERNATIONAL 84, no. 3 (juin 2001): 666-70.

(2) IARC Monographs on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, vol. 71 (1999).

(3) Environnement Canada et Santé Canada, Screening Assessment for the Challenge: 1,4-Dioxane (Environnement Canada et Santé Canada

(4) Association pour la santé environnementale de la Nouvelle-Écosse, Guide to Less Toxic Products (Association pour la santé environnementale de la Nouvelle-Écosse, 2004), http://www.lesstoxicguide.ca/index.asp?fetch=personal#commo.

(5) «Carcinogenic 1,4-dioxane found in leading "organic"brand personal care products [news release] » (Organic Consumer Association, 14 mars 2008), http://www.organicconsumers.org/bodycare/DioxaneRelease08.cfm.

(6) Wangenheim J et G. Bolcsfoldi, «Mouse lymphoma L5178Y thymidine kinase locus assay of 50 compounds», Mutagenics 3, no. 3 (May 1988): 193-205; Biondi O., S. Motta et P. Mosesso, «Low molecular weight polyethylene glycol induces chromosome aberrations in Chinese hamster cells cultured in vitro», Mutagenics 17, no. 3 (mai 2002): 261-4.

(7) Lanigan, RS (CIR Expert Panel), «Final report on the safety assessment of PPG-11 and PPG-15 stearyl ethers», International Journal of Toxicology 20 Suppl. 4 (2001): 13-26.

(8) «Quick Reference Table (summarizing publications through Dec 2009)» (Cosmetic Ingredient Review), http://www.cir-safety.org/staff_files/PublicationsListDec2009.pdf

(9) Epstein, Samuel S, Toxic Beauty (Dallas: BenBella Books, 2009), 158-9.

(10) Screening Assessment for the Challenge: 1,4-Dioxane

Pour en savoir plus