Communiqués de presse

La Fondation David Suzuki s'engage dans la campagne électorale

Le 12 août 2015 | Affiché dans

La science, le climat et le droit de vivre dans un environnement sain doivent être au premier plan de la campagne

Montréal, 12 août 2015 — D'un océan à l'autre, la Fondation David Suzuki rentre de pied ferme dans la campagne électorale de 2015. D'ici le 19 octobre prochain, jour du scrutin, elle encouragera la population à aller voter en masse et à prendre position sur les enjeux environnementaux. Pour ce faire, elle offrira des analyses non partisanes et appuyées scientifiquement.

« Le 19 octobre prochain, voter est la chose la plus significative que la population peut accomplir afin de protéger notre environnement, notre climat et notre droit de vivre dans un environnement sain! » mentionne Karel Mayrand, directeur de la Fondation David Suzuki au Québec. Semaine après semaine, la Fondation fournira à la population des outils pour faire un choix avisé pour l'environnement.

Afin d'aider les électeurs à avoir un plus grand impact, la Fondation a lancé la plateforme d'engagement de vote election.davidsuzuki.org/fr. Les électeurs peuvent ainsi transmettre leurs préoccupations environnementales aux dirigeants des principaux partis, et s'engagent à voter pour le candidat qui :
• Prendra des mesures immédiates pour réduire les émissions canadiennes d'au moins un tiers d'ici 2025 et qui assurera une économie d'énergie propre à 100 % d'ici 2050;
• S'engagera à prendre des décisions appuyées par les meilleures analyses disponibles, la science et la participation active du public;
• Reconnaîtra et respectera le rôle unique que les communautés autochtones du Canada ont dans le processus décisionnel.
La Fondation sera donc au premier rang pour fournir réactions rapides et analyses scientifiques afin de décortiquer les enjeux importants portant sur notre environnement et notre économie.


- 30 -

Source et demande d'entrevue ou réaction tout au long de la campagne :
Andrée-Lise Therrien
Spécialiste des communications, Fondation David Suzuki
altherrien@davidsuzuki.org, 514-817-7958

La Fondation David Suzuki salue l'adhésion du Québec au protocole Under 2 MOU sur les changements climatiques

Le 8 juillet 2015 | Affiché dans

Toronto, le 8 juillet 2015 — La Fondation David Suzuki salue l'adhésion du Québec au protocole d'accord Under 2 MOU qui regroupe 17 entités subnationales dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 d'ici 2050. Le Québec se joint ainsi à des États fédérés, provinces et régions du Canada, du Mexique, de la France, de l'Allemagne, du Brésil, du Royaume-Uni et de l'Espagne qui ont décidé d'assumer un leadership accru au plan international, et d'accentuer leur coopération, en vue de la Conférence de Paris sur le climat qui se tiendra en décembre à Paris.

Pour Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki : « Cette annonce est en droite ligne avec le leadership international du Québec en matière de climat. Pour la première fois, le Québec se donne un objectif de réduction des émissions de GES pour 2050, prenant ainsi acte des recommandations des scientifiques du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) ».

Prenant la parole au Sommet des Amériques sur le climat, le premier ministre Couillard a affirmé qu'il fallait dès maintenant réduire la consommation de combustibles fossiles et atteindre l'objectif de zéro émission durant la seconde moitié du présent siècle. « Pour donner suite à cet engagement, le Québec doit passer à l'action et se doter de cibles ambitieuses de réduction de la consommation de pétrole, qui représente à elle seule plus de 50 % des émissions de la province », a ajouté M. Mayrand.

« La cible établie pour 2050 devra également orienter les choix d'investissements publics et privés au cours des prochaines années. Que ce soit des investissements en transport, des projets industriels ou d'extraction d'hydrocarbures, on devra dorénavant démontrer que ces projets sont compatibles avec une élimination quasi complète des émissions de GES en 35 ans, sachant que plusieurs de ces projets ont des durées de vie qui iront au-delà de 2050. Les décisions prises au cours des prochaines années seront un véritable test de la volonté du Québec d'atteindre sa cible en 2050 », conclut-il.

- 30 -

Pour les demandes d'entrevues ou pour toute autre question :

Manon Dubois, directrice des communications, Fondation David Suzuki
Tél. : (514) 679-0821, mdubois@davidsuzuki.org

Protection de la trame bleue du Grand Montréal

Le 30 juin 2015 | Affiché dans

Les Québécois prêts à investir plus de 50 millions $ pour améliorer l'état des cours d'eau de la région métropolitaine

Montréal — Selon une étude originale réalisée par des chercheurs de l'Université de Sherbrooke et de l'Université du Québec en Outaouais pour le compte de la Fondation David Suzuki, chaque ménage Québécois serait disposé à verser entre 0,11 $ et 15,39 $ pour améliorer différentes caractéristiques environnementales de la trame bleue du Grand Montréal, soit l'ensemble du réseau hydrographique de la région, pour un total de plus de 50 millions $.

Pour Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, « l'étude démontre que les citoyens sont prêts à investir collectivement pour améliorer la qualité de leur environnement et des services que leur procurent des écosystèmes en santé ». Sans surprise, l'amélioration de la qualité de l'eau est le service pour lequel les citoyens sont disposés à payer le montant le plus élevé. « La qualité de l'eau constitue un lien direct entre la santé humaine et celle des écosystèmes. Les Québécois comprennent qu'un investissement dans la protection des écosystèmes aquatiques est un investissement dans leur propre santé », a-t-il conclu.

Selon Jérôme Dupras, professeur au Département des sciences naturelles de l'Université du Québec en Outaouais, co-auteur de l'étude, membre du Cercle scientifique David Suzuki et bassiste pour Les Cowboys Fringants, « les résultats montrent une forte demande sociale pour l'amélioration de leur environnement. Les valeurs que nous avons trouvées devraient être incluses dans les processus de prise de décision sur l'aménagement du territoire ».

Les services écologiques étudiés par les chercheurs sont multiples et divers : « Nous avons étudié la valorisation du grand public pour la biodiversité, la qualité de l'eau, les activités récréotouristiques, la séquestration du carbone et la qualité des paysages entre autres », note Thomas Poder, chercheur au CRCHUS, professeur associé au Département d'économique de l'Université de Sherbrooke et auteur principal de l'étude.

En utilisant des techniques économétriques novatrices, les chercheurs ont donc déterminé les valeurs monétaires que l'ensemble des ménages québécois accorde à l'amélioration de chacun de ces biens et services écosystémiques de la Ceinture et Trame Bleue du Grand Montréal. L'amélioration d'une unité de la biodiversité, de la qualité de l'eau et du stockage du carbone sont ainsi respectivement évalués à 1,6 millions de dollars, plus de 18 millions de dollars et plus de 0,1 million de dollars.

Concernant l'amélioration des autres attributs, celle des activités récréatives est évaluée par les ménages québécois à près de 12 millions de dollars, à plus de 5,5 millions de dollars pour la qualité du paysage et à près de 14,5 millions de dollars pour la sensibilisation et la mobilisation des populations.

Concernant les applications concrètes des résultats de cette étude, ils permettront non seulement de donner une valeur monétaire à toute amélioration ou dégradation des écosystèmes aquatiques de la Ceinture et Trame Bleue du Grand Montréal, mais aussi de valoriser les différents projets de réhabilitation des écosystèmes du site, au regard des améliorations qu'ils permettront. De plus, ils contribuent à sensibiliser la population et les décideurs à l'importance économique et sociale que représente un environnement sain.

Le rapport a été dévoilé aujourd'hui dans le cadre de la campagne « Le Saint-Laurent : Notre fleuve vivant » de la Fondation David Suzuki, une initiative pluriannuelle qui a pour but de sensibiliser les citoyens à l'importance de protéger et de se réapproprier le fleuve Saint-Laurent, source d'eau potable pour près de la moitié des Québécois, y compris la moitié des résidents du Grand Montréal.

Pour lire le rapport : http://bit.ly/1Ip0Vl6

Pour plus d'information sur la campagne « Le Saint-Laurent : Notre fleuve vivant » : www.davidsuzuki.org/fr/st-laurent

— 30 —

Pour les demandes d'entrevues ou pour toute autre question :

Manon Dubois, Fondation David Suzuki
(514) 679-0821, mdubois@davidsuzuki.org

Stratégie maritime du Québec

Le 29 juin 2015 | Affiché dans

Neuf milliards d'investissements, trop peu pour l'environnement

Continuer »

Qu'attend Québec pour interdire les pesticides qui tuent les abeilles?

Le 17 juin 2015 | Affiché dans

36 000 citoyens demandent au gouvernement du Québec d'interdire les pesticides néonicotinoïdes dès maintenant

Continuer »

Participez à la « Grande corvée du fleuve »!

Le 1 juin 2015 | Affiché dans

Une demi-journée d'activités familiales, une dégustation culinaire et un nettoyage des berges pour faire découvrir les trésors du fleuve dans le cadre de la 3e édition de la Semaine du Saint-Laurent

Continuer »

Le Saint-Laurent, c'est notre fleuve!

Le 26 mai 2015 | Affiché dans

La Fondation David Suzuki et Stratégies Saint-Laurent invitent les Québécois à se rapprocher du fleuve Saint-Laurent et à le célébrer lors de la 3e édition de la Semaine du Saint-Laurent du 4 au 14 juin

Montréal, 25 mai 2015 — Pour une troisième année consécutive, la Fondation David Suzuki (FDS), Stratégies Saint-Laurent (SSL) et plus de 40 partenaires sont heureux de lancer la Semaine du Saint-Laurent, qui aura lieu du 4 au 14 juin à l'échelle du Québec. L'événement annuel, offert dans le cadre de la campagne « Le Saint-Laurent : Notre fleuve vivant » de la Fondation et rendu possible grâce au soutien de RBC Banque Royale, facilite et promeut l'accès au fleuve par le biais d'une cinquantaine d'activités gratuites offertes par un large éventail d'organismes, permettant ainsi aux Québécoises et aux Québécois de se rapprocher et de se réapproprier le Saint-Laurent, joyau de notre patrimoine culturel et écologique.

Continuer »

Journée de la biodiversité Saint-Laurent célèbre sa diversité biologique

Le 11 mai 2015 | Affiché dans

Saint-Laurent, le 11 mai 2015 — Dans le cadre des Journées de la nature de la Fondation David Suzuki et de la Journée internationale de la diversité biologique décrétée par l'ONU, l'arrondissement de Saint-Laurent célébrera la Journée de la biodiversité laurentienne le samedi 23 mai, de 13 h à 17 h, à la Bibliothèque du Boisé. Grands et petits sont invités à découvrir la diversité des espèces animales et végétales présentes sur le territoire.

Continuer »

Sortir du pétrole

Le 22 avril 2015 | Affiché dans

Montréal, 22 avril 2015 — En ce Jour de la Terre 2015, Dominic Champagne et Emmanuel Bilodeau, complices d'une poignée d'irréductibles qui résistent encore et toujours à l'envahisseur, lancent un appel pour SORTIR DU PÉTROLE par la voie d'une vidéo de propagande qui n'a peur que d'une seule chose : que le ciel nous tombe sur la tête!

«Le Québec est à la croisée des chemins. À l'heure où on assiste à une invasion systématique de notre territoire par l'industrie pétrolière, à l'heure du bouleversement climatique, la raison scientifique en appelle à une transition énergétique résolument tournée vers les énergies propres. Dans la foulée du Manifeste pour un Élan global signé par plus de 15 000 personnes, un appel est lancé à tous les citoyens pour réclamer un plan crédible de sortie du pétrole », explique Dominic Champagne.

La vidéo a été réalisée par Pierre-Étienne Lessard, Christian Laurence et Geneviève Perron, grâce à la générosité et la participation amicale de nombreux citoyennes et citoyens.

  1. POUR SORTIR DU PÉTROLE
    https://www.youtube.com/watch?v=pHIDVkadxQQ

Les citoyens sont invités à signifier leurs préoccupations en signant le Manifeste pour un Élan global : http://elanglobal.org

- 30 -

Disponibles pour entrevues : Emmanuel Bilodeau et Dominic Champagne

Source : le bien commun

MÉDIAS :
Rosemonde Communications
Rosemonde Gingras
514-458-8355
rosemonde@rosemondecommunications.com

La nature vous appelle!

Le 22 avril 2015 | Affiché dans

partenaires.png

La Fondation David Suzuki invite les Québécois à aller jouer dehors en relevant le Défi nature 30×30

Montréal, 22 avril 2015 — La Fondation David Suzuki lance aujourd'hui l'édition 2015 du Défi nature 30×30 et en participant aux Journées de la nature, sa campagne annuelle de sensibilisation aux bienfaits de l'activité au grand air en invitant les Québécois et les Canadiens à passer 30 minutes dehors pendant 30 jours au mois de mai. Rappelons que les trois éditions précédentes avaient mobilisé des dizaines de milliers de citoyens et des centaines d'écoles et de milieux de travail partout au pays ont goûté ainsi aux nombreux bienfaits d'une activité régulière à l'extérieur.

C'est aussi aujourd'hui que la Fondation dévoile la programmation de la 2e édition des Journées de la nature, un week-end d'activités ludiques et gratuites du 22 au 24 mai, offertes dans le cadre du Défi nature 30×30, qui a pour objectif d'inciter les citoyens et les familles à sortir dehors en nature. L'initiative annuelle, appuyée par le Mouvement Desjardins, la Fondation du Grand Montréal et la Fondation de la Famille Claudine et Stephen Bronfman, et organisée en collaboration avec une soixantaine de partenaires partout au Québec, est née du constat que le contact avec la nature est en déclin depuis bon nombre d'années au sein de notre société, phénomène qui pourrait avoir des impacts profonds et inquiétants sur notre santé et notre bien-être, particulièrement chez les jeunes.

« Un nombre croissant de scientifiques et de chercheurs s'entendent pour dire qu'une dose quotidienne de nature rend plus heureux, est bon pour la santé et réduit le stress pour toute la famille », déclare Julie Roy, spécialiste en engagement du public et coordonnatrice du Défi nature 30×30 à la Fondation David Suzuki. « Quoi de mieux qu'un bon bol d'air quotidien pour un printemps joyeux et plein d'entrain? Relevons tous ensemble le Défi nature 30×30 et sortons en masse du 22 au 24 mai lors des Journées de la nature! »

Les participants inscrits au Défi recevront chaque semaine des courriels leur proposant des trucs pour intégrer davantage de temps-nature dans leur quotidien chargé. Des trousses gratuites Défi nature 30×30 sont également disponibles pour les écoles et milieux professionnels pour aider étudiants et travailleurs à se mettre au vert! Les participants recevront aussi des informations exclusives sur les activités des Journées de la nature, y compris une invitation spéciale à l'événement d'ouverture le 22 mai au parc Hydro-Québec à Montréal, le Grand pique-nique urbain, qui sera animé par le comédien et humoriste Emmanuel Bilodeau.

« Le Mouvement Desjardins appuie la Fondation David Suzuki depuis son arrivée au Québec tant dans ses activités de sensibilisation et d'éducation que dans ses événements de mobilisation citoyenne comme les Journées de la nature et le Défi nature 30×30. Quelle excellente façon de renouer avec la nature et profiter de chaleur et de verdure après cet hiver si froid que nous avons connu! Modifions notre environnement et éloignons-nous de nos écrans au profit d'air frais et de vitamine D », lance Mme Pauline D'Amboise, vice-présidente Gouvernance, Responsabilité sociale et Secrétariat général au Mouvement Desjardins.

Depuis la première édition du Défi nature 30×30 en 2012, des dizaines de milliers de personnes ont répondu à l'appel de la nature et doublé le temps qu'elles passent dehors, et les sondages réalisés auprès des participants nous disent année après année que le fait d'avoir développé une habitude de nature les aide à mieux dormir, à se sentir plus calmes et moins stressés.

Pour MétéoMédia, partenaire média du Défi nature 30×30 et des Journées de la nature : « c'est un incontournable d'appuyer et de participer, pour une deuxième année consécutive, au Défi nature 30×30 et aux Journées de la nature, souligne Patrick de Bellefeuille, présentateur météo et spécialiste en environnement à MétéoMédia. Les changements climatiques et la disparition de certains écosystèmes mettent en péril la survie de l'humanité. Il est important d'être conscient des ressources de notre belle planète et c'est un sujet que nous aborderons dans notre semaine thématique à partir du 11 mai sur les ondes de MétéoMédia. »

Afin de faciliter l'accès à la nature pendant ces 30 jours au mois de mai et tout au long de l'année, la Fondation s'est alliée à Nature-Action Québec pour lancer une nouvelle carte interactive qui permettra aux citoyens de découvrir les espaces verts et bleus dans leur région.

« La nature est un baume pour le cœur, elle réduit notre stress et améliore notre bien-être et notre créativité. Le Défi nature 30X30 arrive juste à temps pour les beaux jours, lance Rody Nigel, chef du service géomatique chez Nature-Action Québec. La carte interactive « plein air bleu-vert » met en évidence plus de 200 sites d'accès au plein air dans le territoire de la Ceinture et trame verte et bleue du Grand Montréal. Elle fera découvrir encore plus de lieux de pratique d'activité plein air, que ce soit pour faire de la randonnée, du surf à pagaie, du canot-kayak, ou du vélo », ajoute-t-il.

« La Fondation du Grand Montréal appuie les Journées de la nature; nous sommes convaincus que cet événement connaîtra une croissance importante tout comme la conscience de la communauté à l'importance de la nature qui nous entoure », conclut Yvan Gauthier, président-directeur général de la Fondation du Grand Montréal.

Le Défi nature 30×30 est présenté en partenariat avec la société Genuine Health, le Mouvement Desjardins, Elemental, Nature-Action Québec, Interface et MétéoMédia.

Les Journées de la nature sont présentées grâce au soutien financier du Mouvement Desjardins, de la Fondation du Grand Montréal, et de la Fondation de la famille Claudine et Stephen Bronfman, et en partenariat avec MétéoMédia.

— 30 —

Pour plus d'information ou pour s'inscrire au Défi nature 30×30 : www.davidsuzuki.org/fr/defi30×30
Pour consulter la programmation 2015 des Journées de la nature : www.journeesdelanature.com

Pour les demandes d'entrevues ou pour toute autre question :

Manon Dubois (Québec) (514) 679-0821, mdubois@davidsuzuki.org
Jode Roberts (Canada) (647) 456-9752, jroberts@davidsuzuki.org